Les collectivités membres, engagées dans un projet de coopération en faveur de l’enseignement et des pratiques artistiques

Les établissements publics de coopération culturelle sont constitués de collectivités (communes, Département, Région), ou de leurs groupements (les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale), avec ou sans l’Etat.

RESO Nièvre, quant à lui, est constitué par le conseil départemental de la Nièvre, des communes et des communautés de communes.

L’Etat- DRAC Bourgogne Franche-Comté n’est pas membre de l’établissement mais accompagne financièrement l’activité, notamment en matière d’éducation artistique et culturelle.

La gouvernance de l’établissement est assurée par un conseil d’administration, qui est composé de représentants des collectivités territoriales ou des EPCI membres, de personnalités qualifiées et de représentants du personnel. Il se réunit au moins deux fois par an, et détermine la politique de l’établissement, approuve son budget et en contrôle l’exécution.

C’est également un lieu de dialogue et de réflexion, qui permet aux collectivités membres de régulièrement questionner le projet politique de coopération dans lequel elles sont engagées.

Le Président du Conseil d’administration de RESO Nièvre est Jean-Louis Balleret, représentant du conseil départemental de la Nièvre. La vice-présidente est Danielle Roy, représentante de la communauté de communes Loire Vignobles et Nohain.

RESO Nièvre est constitué actuellement par 16 membres :

  • Le Département de la Nièvre
  • 5 communautés de communes
  • 10 communes
map-reso-couleurs Communauté de Communes Cœur de Loire Communauté de Communes Tannay - Brinon Corbigny Clamecy Châtillon en-Bazois Varzy Luzy La Machine Sougy sur-Loire Fleury sur-Loire Nevers Imphy La Fermeté Communauté de Communes Morvan, Sommets et Grands Lacs Communauté de Communes Amognes - Cœur du Nivernais Communauté de Communes Les Bertranges 

Le conseil départemental de la Nièvre est à l’origine de la création de RESO Nièvre, en 2003, sous la forme d’un établissement public de coopération culturelle.

L’objectif est de permettre à la population de la Nièvre d’accéder, y compris dans les secteurs les plus ruraux, à un enseignement ou à une pratique artistiques de qualité, de proximité et diversifiés. La mise en place d’un EPCC mutualisant l’emploi des enseignants est une réponse originale et pertinente aux besoins du territoire départemental.  Ce choix ambitieux  s’inscrit, pour le Département, dans le cadre du schéma départemental des enseignements artistiques  adopté en 2006.

Finançant, aux côtés des autres collectivités membres, l’emploi des enseignants et des directeurs ainsi que la totalité du fonctionnement du siège de l’établissement, le conseil départemental est fortement engagé dans le projet de coopération culturelle incarné par RESO Nièvre.

L’ancienne communauté de communes des Amognes a décidé, il y a plus de 10 ans, d’adhérer à RESO Nièvre pour la mise en œuvre d’un projet original et ambitieux autour des pratiques vocales. L’objectif est de permettre à tous les enfants du territoire d’accéder à une pratique artistique, par le biais d’interventions dans le cadre scolaire, et de conforter le lien social en impliquant les familles.

Des pratiques vocales hors temps scolaire sont également proposées (chœur enfants, chœurs adultes). Un festival de la Voix, temps fort valorisant les projets du territoire et permettant une rencontre avec d’autres projets amateurs ou professionnels, voit le jour en 2015. Ce festival donne l’occasion à différents publics de se rencontrer autour de spectacles de qualité.

Le projet autour de la Voix est poursuivi par la communauté de communes Amognes-Cœur du Nivernais, créée en janvier 2017, qui l’inscrit dans le cadre de sa compétence « culture ». Il est étendu à l’ensemble du territoire, et des actions en direction de la petite enfance complètent le dispositif.

Dans le cadre de sa politique culturelle, la communauté de communes Les Bertranges assure la gestion d’une école de musique, de danse, et de théâtre, dont l’activité est répartie sur l’ensemble du territoire intercommunal. Affirmant le lien existant entre sa politique culturelle et celle du Département, la communauté de  communes a fait le choix d’adhérer à RESO Nièvre, qui porte l’emploi du directeur et des enseignants.  

L’école comporte trois sites d’enseignement, à la Charité/Loire (musique et danse), à Prémery (musique), et à Guérigny (théâtre).

 L’école pilote par ailleurs une action forte d’éducation artistique et culturelle en direction des enfants du territoire. Un certain nombre de classes bénéficient ainsi d’interventions musicales en temps scolaire.

Un dispositif ambitieux a par ailleurs été mis en place depuis une dizaine d’années dans le secteur de Prémery, à l’initiative des élus du territoire. Il a pour objectif de permettre l’accès des enfants à une pratique artistique, dans le cadre scolaire, afin de contribuer à une pédagogie de la réussite  et au « mieux vivre ensemble ». Il prend la forme d’orchestres à l’école (à Prémery, Lurcy-le-Bourg et Champlemy) et d’un orchestre au collège (à Prémery).

Dans le cadre de sa compétence de soutien à l’animation culturelle et sportive, la communauté de communes Loire Vignobles et Nohain gère le fonctionnement d’une école intercommunale de musique. Elle adhère à RESO Nièvre, qui porte l’emploi du directeur et des enseignants. 

Depuis sa création en 2017, la communauté de communes a souhaité affirmer le rayonnement de son école de musique, dont le site d’enseignement principal est situé à Cosne-Cours-sur-Loire. Ce rayonnement se traduit par le développement des actions en direction du milieu scolaire (interventions dans les écoles, Orchestres dans les collèges), ainsi que d’ateliers de pratique instrumentale décentralisés sur le territoire (Donzy ; Pouilly-sur-Loire).

Par ailleurs, l’école de musique entretient un lien fort aux pratiques amateurs, et notamment à celles regroupées au sein de l’association « Harmonie de Cosne », et contribue à l’animation du territoire via le festival Deux Croches Loire et le développement de nombreux partenariats.

La communauté de communes Morvan Sommets et Grands Lacs inscrit son adhésion à RESO dans le cadre de sa compétence « actions culturelles et sportives », et de sa volonté de développer, sur son territoire, l’enseignement et la pratique de la musique et de la danse.

Elle gère une école de musique et de danse, dont l’emploi est porté par RESO et qui comporte deux sites d’enseignement, situés à Lormes et à Château-Chinon. Dans l’objectif de favoriser l’accès du plus grand nombre à une pratique artistique, une action d’éducation artistique et culturelle en temps scolaire est également déployée sur le territoire, en partenariat étroit avec l’Education Nationale. Un accompagnement est proposé aux pratiques en amateur, telles la chorale l’Eau Vive, située à Château-Chinon.

Dans le cadre de sa compétence « actions culturelles», et de sa volonté de favoriser l’accès des enfants aux pratiques culturelles, la communauté de communes Tannay – Brinon – Corbigny a fait le choix d’adhérer à RESO Nièvre.

Elle gère une école de musique et de danse, dont l’emploi est porté par RESO, et dont les locaux sont situés au sein de l’Abbaye de Corbigny. Ce lieu patrimonial classé au titre des Monuments Historiques développe depuis une quinzaine d’années un projet culturel en lien avec les compagnies artistiques en résidence.

Le projet de l’école prend le parti de l’adaptation aux spécificités du territoire : place centrale accordée aux pratiques collectives, pédagogie par projet, partenariat avec les compagnies artistiques accueillies à l’Abbaye … Une action d’éducation artistique et culturelle est développée sur l’ensemble du territoire de la communauté de communes, notamment dans le cadre du dispositif « Ecole du socle ».

La commune de Châtillon-en-Bazois assure la gestion, pour le secteur du Bazois, de l’Ecole d’Enseignement Artistique Sud Morvan Bazois (EEASMB). Elle adhère à RESO, qui porte l’emploi du directeur, du secrétariat et des enseignants.

En tant que commune-pilote pour ce secteur, elle signe avec les communes du territoire des conventions de coopération culturelles, qui permettent aux habitants de ces communes de bénéficier de l’action de l’EEASMB, en termes d’accès à des parcours d’enseignement, d’éducation artistique et culturelle et de soutien aux pratiques amateurs.

En s’engageant solidairement dans la gestion et le financement d’une offre publique d’enseignement et de pratique artistique, ces communes affirment conjointement que l’accès à la culture concoure à l’émancipation de l’individu, à la cohésion sociale, et à l’attractivité du territoire.

Outre la commune de Châtillon-en Bazois, sont actuellement engagées les communes suivantes : Achun, Aunay-en-Bazois, Limanton, Montapas, Mont-et-marré, Tamnay-en-Bazois, Tintury.

Dans le cadre de sa politique culturelle, la commune de Clamecy gère l’Etablissement d’Enseignement Artistique des Vaux d’Yonne (EEAVY). Elle a fait le choix d’adhérer à RESO, qui porte l’emploi du directeur et des enseignants.

En tant que commune-pilote, elle signe avec les communes du territoire des conventions de coopération culturelles, qui permettent aux habitants de ces communes de bénéficier de l’action de l’EEAVY, en termes d’accès à des parcours d’enseignement et d’actions de sensibilisation et de découverte.

En s’engageant solidairement dans la gestion et le financement d’une offre publique d’enseignement et de pratique artistique, ces communes affirment conjointement que l’accès à la culture concoure à l’émancipation de l’individu, à la cohésion sociale, et à l’attractivité du territoire.

Outre la commune de Clamecy, sont actuellement engagées les communes suivantes : Armes, Billy sur Oisy, Breugnon, Chevroches, Corvol-l’Orgueilleux, Coulanges-sur-Yonne, Courcelles, Cuncy-lès-Varzy, Dornecy, Marcy, Menou, Oisy, Ouagne, Oudan, Pousseaux, Rix, Surgy, Trucy-l’Orgeuilleux, Varzy, Villiers-sur-Yonne.

La commune de Clamecy finance par ailleurs des dispositifs d’éducation artistique et culturelle au sein des établissements scolaires de son territoire : interventions musicales et Orchestre à l’école.

La commune de Fleury-sur-Loire est devenue membre de RESO dans l’objectif de proposer aux enfants du territoire des activités musicales, chorégraphiques ou théâtrales, dans le cadre du dispositif national « Nouvelles Activités Périscolaires ». Suite à l’arrêt de ce dispositif, l’EPCC ne mène actuellement plus d’activités sur la commune.

La commune d’Imphy assure la gestion d’une école de musique et a fait le choix d’adhérer à RESO Nièvre qui porte l’emploi du directeur et des enseignants.

Le projet de l’école vise à  développer l’ouverture culturelle et musicale des enfants et plus largement de tous publics.

L’école constitue un vivier pour alimenter la pratique amateur du territoire par le biais de l’Orchestre d’Harmonie de la Ville d’Imphy.

L’enseignement des instruments à vents y est donc particulièrement développé. De nombreuses manifestations – concerts, spectacles, créations – sont organisées en partenariat avec les acteurs du territoire, telles le festival «Imphy se met à l’orgue» ou  «Imphy’strumental», qui fête la musique sur le territoire de la commune et des communes partenaires.

La commune de la Fermeté missionne RESO pour la mise en œuvre d’un projet d’éducation artistique et culturelle, qui comporte deux volets : l’intervention d’un musicien en temps scolaire, construite en partenariat avec l’Education Nationale, et la proposition, dans le cadre périscolaire, d’une activité d’initiation musicale. L’objectif de cette action est de favoriser l’ouverture culturelle en milieu rural, en proposant aux enfants une pratique artistique musicale.

La commune de La Machine assure la gestion d’une école de musique, et a fait le choix d’adhérer à RESO Nièvre, qui porte l’emploi du directeur et des enseignants.

Le projet de l’école est résolument orienté sur le développement des pratiques collectives, l’innovation pédagogique, et la construction de partenariats avec les acteurs locaux, établissements scolaires (dans le cadre du dispositif « Ecole du socle ») et foyer des Marizys notamment.

La commune de Luzy  assure la gestion, pour le secteur de Luzy, de l’Ecole d’Enseignement Artistique Sud Morvan Bazois (EEASMB). Elle adhère à RESO, qui porte l’emploi du directeur, du secrétariat et des enseignants.

En tant que commune-pilote pour ce secteur, elle signe avec les communes du territoire des conventions de coopération culturelles, qui permettent aux habitants de ces communes de bénéficier de l’action de l’EEASMB, en termes d’accès à des parcours d’enseignement, d’éducation artistique et culturelle et de soutien aux pratiques amateurs.

En s’engageant solidairement dans la gestion et le financement d’une offre publique d’enseignement et de pratique artistique, ces communes affirment conjointement que l’accès à la culture concoure à l’émancipation de l’individu, à la cohésion sociale, et à l’attractivité du territoire.

Outre la commune de Luzy, sont actuellement engagées les communes suivantes : Avrée, Chiddes, Flety, Lanty, Larochemillay, Millay, Poil, Remilly, Saint-Honoré-les-Bains, Savigny Poil Fol, Sémelay, Tazilly.

La commune de Luzy soutient également l’orchestre d’harmonie de Luzy, en finançant son encadrement par un enseignant de RESO et l’intervention, de façon ponctuelle, d’enseignants musiciens.

La commune de Nevers gère un conservatoire de musique et d’art dramatique, classé par l’Etat en tant que conservatoire à rayonnement départemental. Elle a fait le choix d’adhérer à RESO Nièvre, qui porte une partie de l’emploi des enseignants.

Le conservatoire, seul établissement classé du département de la Nièvre, accueille près de 1000 élèves toutes disciplines confondues et s’implique activement dans la dynamique départementale en portant des projets partagés avec RESO Nièvre : examens départementaux de fin de cycle, projets artistiques et pédagogiques départementaux …

La commune de Sougy-sur-Loire a sollicité RESO pour la mise en place d’un projet d’éducation artistique et culturelle, qui vise à tisser de nouveaux liens entre l’offre culturelle de la commune – notamment la programmation de spectacles dans la salle ELODIE – et les habitants.

Un dispositif d’initiation à la pratique musicale, destiné aux enfants pendant le cadre scolaire , est ainsi mis en œuvre. Ce dispositif est construit autour de plusieurs éléments : l’intervention hebdomadaire d’un musicien,  l’accès à des spectacles programmés sur le territoire ou à proximité, et le lien avec les ressources artistiques du territoire, écoles de musique notamment.

Le développement d’actions de pratiques artistiques, proposées hors temps scolaire à un public plus large, est également envisagé.

Varzy est membre de l’Etablissement Public de Coopération Culturelle RESO depuis sa création en Nièvre. Les élus municipaux, en accord avec la communauté éducative locale, lui ont confié la mise en œuvre d’activités d’éducation artistique et culturelle, durant le temps scolaire et/ou périscolaire.

La volonté locale exprimée est de contribuer à créer les conditions pour que tous les enfants puissent accéder à une pratique artistique et/ou intégrer un parcours d’enseignement musical ou chorégraphique au sein de l’école de musique et de danse implanté à Clamecy.

Depuis 2019, les familles bénéficient d’un soutien financier mairie-conseil départemental de la Nièvre quels que soient leurs revenus.